Note à destination des enseignants

Les différentes manières d’enseigner et d’apprendre à partir de L’ Économie

L’Économie a été testée en environnement scolaire de plusieurs manières, à partir de l’enseignement secondaire jusqu’aux cours de niveau master. Consultez le site internet www.core-econ.org pour retrouver les différentes utilisations des ressources CORE.

Une structure flexible

De nombreuses spécificités rendent notre texte particulièrement flexible et adaptable.

Les unités thématiques

Les Unités 17 à 22 peuvent être enseignées de manière indépendante à la fin du cours, dans le cadre d’un syllabus consacrant un temps supplémentaire à des sujets intéressant particulièrement les étudiants ou en lien avec le domaine d’expertise de l’enseignant(e). Les sujets des unités thématiques ont été traités plus tôt dans le texte, la plupart dès l’Unité 1. Ces unités thématiques font appel à des outils conceptuels et empiriques présentés dans les unités précédentes. Aussi, bien que ces unités soient modulaires par rapport aux autres, elles ne peuvent être enseignées sans avoir couvert les éléments introduits plus tôt dans le texte.

Un apprentissage cumulatif des concepts de base

Les Unités 1 à 16 permettent un apprentissage cumulatif des concepts et outils.

Un classement des thématiques par couleur

Les sujets des unités thématiques apparaissent tout au long des 22 unités. Ainsi, les enseignants souhaitant se focaliser sur les thèmes d’une ou plusieurs unités thématiques peuvent se référer à la table des matières pour identifer facilement les sections pertinentes.

Comprendre en quoi L’Économie de CORE est différent

Le texte se concentre sur des données et des faits de l’économie, à travers le monde et l’Histoire. Il est toujours motivé par des questions visant à expliquer ce que nous observons. La méthode consiste dans un premier temps, à poser des questions intéressantes, puis à introduire des modèles qui aident à y répondre. Des outils classiques tels que l’optimisation sous contrainte sont enseignés pour montrer leur éclairage des problèmes réels. Les sciences économiques, en tant que discipline, s’ancrent dans un contexte social, politique et éthique où les institutions jouent un rôle important.

CORE apprend aux étudiants à penser comme un économiste :

La Figure A permet de comprendre la structure du texte en la comparant avec les manuels d’économie standards.

Ouvrages standards L’Économie de CORE
Partie 1. Qu’est-ce que l’économie ? Unité 1. Les grandes questions sur l’économie
Partie 2. L’offre et la demande Unités 2–3. La prise de décisions économiques
Partie 3. Choix de production et marchés des facteurs Unités 4–6. Relations et interactions économiques
Partie 4. Au-delà de la concurrence pure et parfaite Unités 7–10. Les marchés
Partie 5. Microéconomie et politique publique Unités 11–12. Dynamiques de marché, bon fonctionnement et défaillances
Partie 6. La croissance de long terme Unités 13–15. L’économie agrégée dans le court et le moyen termes
Partie 7. Fluctuations de court terme et politiques de stabilisation Unité 16. L’économie agrégée dans le long terme
Partie 8. Applications macroéconomiques Unités thématiques 17–22

Figure A Comparaison des ouvrages standards avec L’Économie.

Nous résumons, pour les huit parties à droite de la Figure A, les concepts centraux de chaque unité.

Options pour la structure du cours

Différents types de cours se sont basés sur ce livre. Sur notre site Internet, vous pouvez consulter des études de cas d’enseignants qui ont adapté L’Économie à des besoins spécifiques.

Un premier cours (une année)

L’Économie peut être enseigné dans le cadre d’un cours d’économie dispensé sur une année, comme ce fut le cas avec les précédentes versions de l’eBook, à University College London (UCL), Birkbeck, University of London, Azim Premji University (Bangalore) et ailleurs. Un cours annuel enseignerait les 16 premières unités et conclurait avec une, plusieurs, voire toutes les unités thématiques (en consacrant 2 semaines ou plus à chacune, si le temps imparti le permet). Travailler trois ou quatre semaines sur une des unités thématiques est une opportunité pour aborder des outils additionnels ou demander aux étudiants de faire des recherches.

Une introduction à la microéconomie (un semestre)

L’École d’économie de Toulouse (TSE) et Lahore University of Management Sciences utilisent L’Économie comme introduction à la microéconomie. Un tel cours pourrait enseigner les Unités 1 et 3 à 12, tandis que les semaines restantes seraient consacrées à une combinaison de l’Unité 2 avec l’Unité thématique 21, ou les Unités thématiques 17 à 20.

Une introduction à la macroéconomie (un semestre)

Une introduction à la macroéconomie basée sur l’ouvrage CORE a été enseignée sur un semestre à Sciences Po Paris ainsi qu’au Middlebury College (Vermont, États-Unis). Une configuration de cours possible reposerait sur les Unités 1 et 2 ; la révision des concepts d’ensemble des possibles et de courbe d’indifférence à partir de l’Unité 3 ; l’Unité 6 (fixation des salaires) ; 7 (fixation des prix) ; 9 et 10, 13 à 17, plus une sélection des Unités thématiques 18-22, en incluant potentiellement les ressources sur les dynamiques de déséquilibre de l’Unité 11.

Une introduction à l’économie (un semestre)

Une telle introduction a été enseignée à Humboldt University à Berlin, University of Sydney et University of Bristol. Présenter les concepts essentiels de la discipline en un seul semestre représente un vrai défi, mais cela peut être fait (en 14 semaines) en utilisant les Unités 1, 3 à 10, 12 à 16, puis en finissant avec l’Unité 17 (une application de la macroéconomie) ou l’une des unités thématiques, en mettant en exergue des applications microéconomiques.

Cours de master en politique publique

Ce cours a été utilisé à la School of International and Public Affairs à Columbia University, la School of Public Policy à Central European University et la Sol Price School of Public Policy à University of Southern California, parmi d’autres. Les syllabus correspondants sont des variantes des options précédemment citées et mobilisent l’analyse fine des enjeux de politiques publiques réalisée dans les unités thématiques.

Au lycée

Des lycées, comme la St Paul’s School à Londres et la Melville Senior High School en Australie-Occidentale, ont utilisé quelques parties de cet ouvrage pour des activités d’approfondissement à destination des élèves les plus avancés.

Options pédagogiques

L’Économie permet également différentes approches d’enseignement, en lien avec les récents développements dans les méthodes pédagogiques.

Enseignement traditionnel

Ces ressources peuvent être enseignées d’une manière traditionnelle avec la dimension théorique importante de chaque unité couverte dans des cours magistraux et des séances de travaux dirigés renforçant, détaillant et prolongeant cette dimension avec des problèmes et exercices.

Jeux en classe et expériences

La dimension empirique mise en avant dans L’Économie, ainsi que l’inclusion de nombreux éléments de la théorie des jeux encouragent une approche plus active pour l’apprentissage des étudiants à travers la réalisation de jeux et d’expériences en classe, et un apprentissage fondé sur de vrais problèmes et la mobilisation de vraies données. Des bases de données et des idées pour des jeux en classe sont disponibles sur notre site Internet dans la rubrique réservée aux enseignants, afin de vous aider à intégrer ces méthodes dans votre enseignement.

Le concept de classe inversée

Un apprentissage actif en classe peut être encouragé par une approche « inversée », selon laquelle les cours magistraux traditionnels sont remplacés par des séances interactives basées sur des problématiques, des jeux ou des discussions. Dans ces approches pédagogiques, des ressources (lecture, quizz, ou vidéos, par exemple) sont assignées aux élèves avant la classe, et servent de base aux discussions et activités en classe. Des logiciels de vote en classe (ou d’autres systèmes de sondage des étudiants) peuvent être utilisés pour tester l’implication des étudiants dans les tâches qui leur sont confiées, à travers des quizz ou des jeux. Des exercices de manipulation de données peuvent ensuite être utilisés pour renforcer et approfondir leurs connaissances. L’Économie est idéale pour cette approche, car les unités sont construites à partir d’études de cas réels et de narrations, complétées ensuite par la sélection et l’utilisation d’outils théoriques appropriés pour la compréhension de ces cas, et enfin la théorie sous-jacente détaillée.

Une manière de mettre en place cette « inversion » consiste à encourager les étudiants à lire les narrations et les études de cas historiques avant la classe et réfléchir à des outils économiques qui pourraient expliquer ces cas. L’utilisation et la compréhension détaillée de la théorie peuvent ensuite être développées en classe via un travail de données ciblé et des jeux avec les étudiants. Les expériences dans de nombreuses classes avec les versions beta de L’Économie semblent indiquer que les étudiants sont plus enclins à lire l’eBook avant les cours, qu’avec les manuels habituels. Cette habitude de lecture avant la classe peut être amorcée via un projet collectif multimédia introduit dans plusieurs universités pilotes de CORE.